Mes recherches sur Marguerite Duras

Tôi là một con lừa. Comme un âne je cherche désespérément l'amour de Marguerite DURAS avec L'AMANT. Ce riche Chinois.

Si aujourd'hui je vis à Saigon, c'est bien grâce à elle. La seule femme écrivain que j'ai aimé avant de connaitre le Vietnam. Oui, c'est elle qui m'a donné cet amour pour ce pays.

Monique STALENS était ma prof de Français, ma prof de théatre, Mon amie de toujours. 

Monique Stalens mère de Juliette BINOCHE est aussi celle qui m'a fait lire. Celle pour qui je dois dire les choses tout simplement, très simplement...

Un jour dans son éternel combat pour la lutte féministe, Monique me dit. Tu dois lire Marguerite DURAS. Tu comprendras le cri des femmes.

Aujourd'hui je suis devenu un âne à cause des femmes. Toutes celles que j'ai rencontré sans exception m'ont donné un jour ou l'autre l'occasion de m'apercevoir combien un homme peut être un âne uniquement pour avoir donné son âme.

Je crois qu'une femme donne son corps comme pour un sacrifice, alors qu'un homme donne son âme sans savoir qu'il tombe dans un gouffre.

Seuls les hommes raisonnables peuvent rirent des ânes comme moi.

Seuls les stoïciens peuvent pointer du doigt les imbéciles qui ont donné la totalité de leur dignité aux femmes aimées.

Marguerite DURAS est celle qui m'a permis de crier en silence. Mon seul regret est de ne pas avoir le talent de cette femme.

Tout comme Charles Baudelaire, tout comme De Balzac, cela me donne la chaire de poule. Mais lire de vrais génies nous fait grandir certainement un petit peu.

Faire grandir un âne est un travail difficile.

Mes recherches sur internet

Après cela je crois que je veux créer un doc, passer à l'action. peu importe si je suis un âne, peu importe si rien ne sert de toute façon.

Je veux aller voir ici

© 2020 - Magaflor -