RAPPORT AU CONSEIL SUPÉRIEUR DE L'INDO-CHINE (SESSION EXTRAORDINAIRE DE FÉVRIER 1902)

Au moment où va prendre fin la mission que le Gouvernement de la République m'a confiée en Indochine, au mois de décembre 1896, il me paraît utile de présenter un tableau d'ensemble de la situation de la Colonie pendant les cinq années qui se sont écoulées depuis lors. Les fonctions de Gouverneur Général étaient devenues vacantes par la mort de M. Armand ROUSSEAU, succombant, à Hanoï, à la tâche ingrate qu'il avait courageusement acceptée et remplie. Peu de temps avant de lui succéder, j'avais été appelé à m'occuper, en France, des affaires de notre grande Colonie. Deux fois, en 1895, rapporteur des projets de liquidation provisoire de la situation financière du Tonkin et de l'Annam présentés à la Chambre des Députés, je dus, l'année suivante, en qualité de Ministre des Finances, préparer et défendre devant le Parlement, d'accord avec le Ministre des Colonies, le projet de liquidation définitive de la situation du Protectorat. Quelques semaines après mon arrivée en Indo-Chine, ayant rapidement parcouru le pays pour me rendre compte de sa situation, j'exposais celle-ci au Ministre des Colonies, dans un rapport d'ensemble, daté du 22 mars 1897, dont il peut-être utile de citer ici quelques passages :

© 2020 - Magaflor -