La construction des langues

Encore un sujet complètement passionnant qui vous taraude, surtout lorsque vous vous essayez prof de F.L.E..

Au moment même où vous tentez d'expliquer l'origine des expressions, vous savez bien qu'il y a une science derrière cela.

Ecoutons France Culture sur ce sujet

La rencontre qui a suscité la présente étude posait dans sa présentation la question suivante : « Où et comment se fabrique la langue ? Quels sont les lieux où elle se crée, se re-crée et se modifie constamment ? » Ainsi formulée, cette question présente l'intérêt d'articuler de manière atypique et de déconstruire implicitement trois évidences présupposées, « la langue », « se fabrique » et « où »/en des « lieux ».
1/ « La langue » subsume ici ce que l'on distingue traditionnellement par les termes langage, langue et parole :
le langage en tant que faculté propre à l'espèce, système éthologique humain opposable aux pratiques de communication animale ;
les langues en tant que disciplines communautaires et systèmes cohérents, opposables entre eux (le français, l'anglais...) au sein de l'espèce humaine, de routines langagières orchestrables pour la production du sens et la cohésion des groupes ;
la parole en tant que pratique interactionnelle, manifestation empirique d'un enchaînement verbal prenant pour ressource le système de possibilités et de contraintes présenté par une langue donnée.
2/ « Se fabrique » subsume ici ce que l'on distingue traditionnellement par les termes d'origine et de diachronie.
– Origine du langage : il existerait un seuil évolutionnaire au-delà duquel on observerait, dans le devenir de l'espèce humaine, un sous-système éthologique cohérent et fermé, caractérisé par des classes de comportements (cris articulés, mots-phrases) à effets sémiotiques ; selon les théories, l'apparition de ce dispositif serait lié à l'évolution du cerveau (son volume et sa structure), à l'évolution du corps (redressement, station debout, marche, descente du larynx), à l'évolution des rapports à l'environnement, liées ou non à celles du cerveau et du corps (mobilité et exploration de l'espace, libération des membres antérieurs et préhension des objets, modification de la perspective du champ visuel et de l'adressage des vocalisations, facilitation de l'interactionnalisation des rapports sociaux), à l'exaptation d'organes détournés de leurs fonctions initiales (respiration, morsure, mastication, succion) et coordonnés au profit de fonctions innovantes (l'articulation phonatoire) en relation avec des gestualités corrélées (la préhension), etc…

Pas très heureux du projet Aleph qui est un beau projet avec un rendu pas satisfaisant

© 2020 - Magaflor -