Il y a eu une période difficile. Après le 12 avril 2017, je dois avouer que j'ai souffert.

Aujourd'hui c'est une histoire ancienne. Une expèrience triste, mais c'est terminé. Je vais garder une trace de cette période délicate, mais je ne vais pas en faire publicité.

Par contre je vais re-travailler la photo et la découverte de Saigon avec l'équipe de Saigon3days.

There was a difficult time. After April 12, 2017, I must admit that I suffered.

Today is an old story. A sad experience, but it's over. I will keep track of this delicate period, but I will not advertise it.

 

On the other hand I will re-work the photo and the discovery of Saigon with the Saigon3days team.

Ma boite à outils de logiciels

La construction des langues, un sujet qui me fascine

… Je ne me souviens pas bien de notre séparation. Ni du jour exact ! Ni des causes ! Ni des derniers mots… mais je sais combien la couleur des mots, la sensibilité de ces mots. La façon dont chacun pouvait me pénétrer et me décomposer face à son image et celle de la mort.

Je n’ai plus peur maintenant, je n’ai plus peur.

Mais je suis un menteur. Je me souviens exactement du jour. Des causes. Des derniers mots.

Comme gravés sur ce mur, comme imprimé, comme fixés sur la pellicule… Je me souviens de cela.

Je veux dire merci aujourd’hui à ces rencontres littéraires. J’étais en Mer. Préférant plonger éternellement vers les fonds. Je sais maintenant que je ne sais pas nager… et aussi que je m’en fou totalement. Non ! Je ne peux pas dire cela. Je peux dire que je connais les différentes étapes d’une impasse émotionnelle. Oui, c’est cela que je dois dire.

Souligner chaque étape et accepter la perte, comme accepter la mort.

Après tout la mort, nous la connaissons maintenant.

Non ?

Vous ne la connaissez pas ?

Alors fermez ce livre et revenez plus tard, il vaut mieux.

© 2020 - Magaflor -