Contradictions

Ce que j'ai aimé chez Nietzsche et chez les philosophes qui recherchent cette vérité absolue, c'est bien de pouvoir accepter la contradiction.

Combien le bonheur est-il plus contradictoire qu'illusoire.

Nous avons bien sûr une multitudes d'individus qui n'ont qu'une seule route, un seul chemin pour pouvoir espérer croiser le bonheur.

Je crois que c'est encore Nietzsche qui nous explique que le bonheur est la joie de l'homme bon, mais nous ne sommes pas si certain que l'homme joyeux soit intelligent. Par contre c'est bien le bonheur qu'aspire l'homme intelligent.

Je crois avoir lu cela dans humain trop humain.

Je me souviens des posters cachés de femmes nues trouvées sur Playboy ou d'autres magazines dont je ne me souviens plus du nom.

Je me souviens du sourire de mon père lorsqu'il a vu cela pour la première fois.

Je me souviens aussi des posters dans la cave de mon père où il recevait des copains en interdisant aux femmes de venir dans ce lieu. Car expliquait-il, les femmes font tourner le vin.

Les rires dans cette cave... Les mêmes rires étaient partagés cette fois avec des femmes en visionnant des films pornos dans le salon, alors que nous étions congédiés derrière la porte.

Je savais que des histoires d'adultes se racontaient là et je savais aussi que même curieux, rien ne me serait divulgué, rien ne devait être compris de moi.

La place de l'enfant n'était pas ici.

Pourtant je pouvais voir les pochettes des films après, avant et c'est aujourd'hui que je comprends que le partage de la chose est totalement libérée entre adultes si et seulement si chacun peut retirer son voile d'auto-censure.

Aujourd'hui je crois que beaucoup de personnes seraient scandalisées, aucune place au porno dans une sphère sociale, dans un contexte amicale.

Je sais que les adultes montrent du doigt l'interdit aux enfants en promettant un jugement d'une sévérité incroyable.

A tel point que mes enfants ado, n'osent même plus imaginer une conversation sur ce sujet.

Pour ma part, derrière ces lignes, ces images, ces paroles, ces rires, je crois sincèrement que cette activité naturelle et animale...( et c'est là que Schopenhauer a vraiment bouleversé les conventions... ) et une activité chronophage et inutile dans la recherche.

Lire René Char ou Schiller apporte tellement plus que regarder des corps d'adultes faire du sexe.

Voyons, voyons, lisons ensemble Michel Foucault et regardons l'étude faite sur l'histoire de la sexualité... nous apprendrons au moins pourquoi notre vision de la chose peut encore évoluer au point de devenir ridicule aux yeux de nos enfants. 

Oui les religions seules ne sont pas à l'origine de votre jugement aujourd’hui encore.

© 2020 - Magaflor -