Aout 2016

On ne connaît jamais si bien l'amour
que lorsqu'on en ressent les peines.
n'y a t'il pas d'autres velours
que de se taillader les veines ?

tu dois choisir l'ancre ou la fuite
la fuite en vélo, ou l'encre au crayon
oui c'est formidable ta vie est détruite.
la mort de ton amour en toute discrétion.

Il y a une peine toute en finesse
qui a tailler ton ventre en plusieurs dimensions
et je pense à cette fin en tristesse
que ce vélo prête à l'action.

la peine de l'amour n'a plus d'érotisme
l'ancre charge ton coeur des jours passés
le poids de ton corps et de son pessimisme.
tout porte à croire que tu dois te casser.

ma peine pédale d'effroi
mon coeur est ancré en toi.
je peux vivre seul et maladroit
je suis lourd et léger comme toi.

la page facebook, les poésies de Florent

Aout 2016 est un mois chargé.

Je fais un topic sur les choses de la vie

J'en pince pour le film le mépris avec une nouvelle fois Michel Piccoli.

Il y a les surréalistes qui me branchent, j'en fait une page facebook. Je prépare mon scénario, avec des idées lumineuses, sauf qu'au final ce spectacle sera le pire souvenir de ma vie.

Je parle de Bettina Rheims

J'adore le travail de Dorothea Lange

Mais se souvenir de Can Tho

SAlut à toi
trace des romains à ARLES
A l'école de la poèsie
Hervé Dalle Nogare
All along
Little wing
Sur la place d'Arles
La camargue
Le chateau du CULAN
Wifredo LAM
Les gens qui s'aiment
Vertiges de l'amour.
Charles Baudelaire
Marcelino Truong
Ventilateur

Hervé Dalle Nogare que je rencontre à Arles avec Magali pour parler une après midi ensemble - grandiose

Profondeur de champs

© 2020 - Magaflor -