Anna Moï

Pour le moment je n'ai lu que Riz noir. J'ai hâte de lire le venin du papillon

Mais le pays sans nom m'interpelle également car il y a avec elle l'âme de Marguerite DURAS. Un passage obligatoire.

Voilà que je suis excité comme un gamin.

SAns oublier Nostalgie de la rizière.

Vite, je vais courir à la médiathèque de HO CHI MINH VILLE

Merci Anna Moï, j'aimerais tant avoir ce talent, pouvoir écrire des histoires aussi grave avec autant de légèreté. Non, pas de légèreté, mais bien ce talent de pouvoir écrire comme si nous avions une plume qui peut écrire sur un nuage. Celui là deviendrait alors gravé, gravé dans nos souvenirs comme une grosse guimauve bien lourde de conséquences, tant l'esprit est subtil.

© 2020 - Magaflor -